INTERVIEW DE LUC CHAUVEL

Dan 14 octobre 2012 0

Interviews de Luc CHAUVEL Entraineur du  HCC :

                       

                                                                     

Quels sont les éléments qui t’ont poussé à devenir entraineur après ta carrière de joueur ?

C’est un projet que j’ai voulu réaliser avec le club. C’est notamment pour cela que je suis revenu à Caen pour finir ma carrière de joueur.  Depuis sept ans, j’encadre le Hockey Mineur. Pendant les trois premières années,  je faisais encore partie de l’équipe première. C’est depuis l’intersaison que je suis devenu le coach des DRAKKARS. J’ai donc une double « casquette ».

Quelle est la Journée type d’un entraineur de Ligue Magnus ?

J’ai une double responsabilité un sein du club. Je m’occupe du Mineur et aussi de l’équipe première. J’arrive à la patinoire pour 7h30. Je visualise différentes vidéos. Ensuite de 10h à 11h15, j’encadre l’entrainement de l’équipe première. La suite de la matinée varie en fonction des jours. Nous faisons de la musculation ou une séance d’analyse vidéo. Je rentre chez moi vers 20h après m’être occupé du Hockey Mineur.

Pourquoi avoir choisis le Hockey sur glace ?

J’ai découvert ce sport par hasard. Je n’avais que 4 ans lorsque ma famille et moi avons déménagé de Caen pour Saint Aubain sur Mer. Je faisais du Skateboard à l’époque et il me fallait un casque. Nous étions allés dans un magasin tenu par la famille DUSSEAU. Leurs enfants pratiquaient le Hockey sur glace. L’un d’entre eux, François DUSSEAU est maintenant entraineur du club de Reims en D1. On m’a proposé d’essayer ce sport et du haut de mes 4 ans, j’ai dis oui.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que joueur de Hockey ?

Je dirais qu’il y en a plusieurs. Mon premier grand souvenir, c’est l’année où j’ai intégré l’équipe première du HCC. Je n’avais que 17 ans. C’était l’insouciance et la fraicheur qui régnait au sein du groupe puisque nous étions beaucoup de jeunes issus du centre de formation. Mon deuxième grand souvenir concerne ma première sélection en équipe de France. J’avais alors 22 ans. Enfin je garde en mémoire mon titre de champion de France avec Amiens en 2004 et mon retour à Caen. C’est en quelque sorte les grands moments de ma carrière.

Quelle serait le message tu voudrais faire passer à tes joueurs (Hors vestiaire) ?

Ne jamais oublier que notre métier c’est notre passion. Je répète souvent aux joueurs : venir à l’entrainement ou aux matchs, ce n’est pas l’usine. Qu’ils ne l’oublient pas.

 

Je tiens à remercier Luc CHAUVEL de m’avoir accordé un peu de son temps afin de réaliser cette interview.

(Interview réalisée le 6 Octobre 2012 avant le match Caen-Chamonix)

 

Antoine ROMITO

 

 

 

Laisser un commentaire »